La Combe suspendue (Roc d’Enfer) – 13 janvier 2018

Moniteurs présents: Marie

Participants: Jean-Luc, Xavier.

Cette combe suspendue, un peu secrète, qui ne voit le soleil que tard en saison, abritée et dominée par le Roc d’Enfer, peu fréquentée si ce n’est par les chamois, est un endroit que j’affectionne particulièrement et qui m’a toujours offert de superbes conditions de ski.

Je voulais donc faire partager mon petit paradis aux amis randonneurs, mais seuls Xav et Jean Luc ont répondu présents… tant pis pour les autres!

Le début de la rando m’a fait douter du bien fondé de mon choix: je leur avais vendu de la poudre, nous nous retrouvions sur de la glace vive où même les couteaux n’avaient pas de prise.( Il faut dire qu’il avait beaucoup plu les jours précédents et qu’il avait gelé par-dessus: conclusion , du béton).

Arrivé au grand Souvroz, la montée en direction du col du Graydon n’est guère affriolante, les couteaux accrochent tout de même un peu mieux, cependant pas de quoi pavoiser, mais j’ai foi en « ma » Combe suspendue! Et effectivement au fur et à mesure de la progression la neige s’adouci, une petite couche de fraiche fait son apparition qui s’épaissit progressivement et quand enfin on arrive dans la Combe proprement dite, changement de décor: du velours poudreux, léger, froid, dans lequel faire la trace devient juste du pur bonheur! Fini les couteaux, juste les skis qui glissent sans bruit et sans (trop) d’effort!

Dépeauter et déchausser en haut de la Combe est tjrs acrobatique, le semblant de plate forme de l’arrivée n’acceptant guère plus de 2 personnes à la fois. De là, nous voyons Chalune « surpeuplée » au sommet et toute une procession de randonneurs y montant encore à la queue leu leu, et nous…. nous sommes seuls! Comme dirait Georges devant son expresso: « what else?? »

La descente…. Je vous laisse deviner… les dieux du ski, c’est nous, bien sur! La neige est parfaite jusqu’à Souvroz où nous remettons les peaux pour une petite remontée vers les chalets du Grand Souvroz qui sont en plein soleil pour notre pique nique et même une petite sieste (surtout pour Xavier, ses ronflements nousrendant toute tentative de s’assoupir totalement vaine!). Après quoi nous finissons notre descente par les pistes bien damées jusqu’à la voiture.

Encore une journée qu’il aurait été dommage de ne pas vivre skis aux pieds!!

Marie

 

TOPO

Dénivelé positif : 910m

Départ: Parking de la Chèvrerie 1120m (Bellevaux)

Point culminant: 2030m

Carte: 3429ET

Du parking de la Chèvrerie (1120m) franchir le Brévon pour passer en rive G (la remontée des pistes de ski en rive D étant interdite) et prendre tout de suite sur la gauche la direction du col du Foron (panneau).

Suivre la large piste. Après 2 virages en épingles à cheveux, au point coté 1254, laisser la piste principale et descendre sur le chemin à gauche qui mène à un petit pont qui franchit le Brévon et nous ramène sur la piste de ski. La remonter sur quelques mètres et prendre tout de suite le chemin qui se présente sur la droite de la piste.

Le suivre en direction du col du Foron jusqu’au point coté 1449 (panneau). Prendre à gauche en direction du grand Souvroz.

Arrivés sous les chalets de Souvroz (+ ou – 1520m) remonter (sud est) la combe en direction du col du Graydon.

Vers 1700m tirer à droite pour prendre pied dans la Combe Suspendue proprement dite et la remonter au maximum (S.W) jusqu’au point 2030, c’est-à-dire au bord de la falaise qui domine le vallon qui mène au col du Foron.

Descendre par l’itinéraire de montée jusqu’aux chalets du Grand Souvroz, (soleil!!) desquels on peut rejoindre les pistes de la station pour rejoindre le parking.

Posted in Retour sur les sorties.