Vallon de Bostan 7 mars 2021

Présents : Christophe, Romain, Matthieu

Monos : Hervé et Fred

Samedi ? Dimanche ? ou bien Samedi ? sinon Dimanche

qui vient ? oui ? non ?

Allons y pour dimanche puisque +  de partants et le beau temps. euh,  à vrai dire les essuies glaces fonctionnent à plein régime jusqu’au parking des Allamands. A l’arrivée, la pluie baisse d’intensité. Après quelques minutes de marche, elle se transforme en neige. Nous traçons le chemin ramassant sous nos peaux quelques feuilles dans de rares endroits. Le rythme de notre petit groupe est bon et nous laissons rapidement le refuge de Bostan sur notre gauche. Nous sommes seuls dans ce cadre magnifique sous les dents d’Oddaz. La petite neige a cessé, la visibilité plutôt bonne. Nous évoluons en fond de vallon sûrement. Puis le temps se gâte petit à petit. A la côte 2036 m point de séparation de l’itinéraire pour la Golette de l’ Oule, je décide de renoncer et propose de nous diriger vers le col de Bostan. Je sais que la-bas nous avons la possibilité de nous mettre à l’abri si cela s’avère nécessaire. Mais au bout de quelques mètres, la situation se complique et la visibilité quasi nulle. Fin de récré, il ne faut pas oublier la descente. Même si cette petite neige fraîche n’a pas l’air désagréable, la sous-couche un peu glacée associée au fait de ne pas trop imaginer le relief, cela ne va être simple.

Et puis tout compte fait, cela se passe très bien. Nous bénéficions d’un retour d’éclaircies qui nous permet sans problèmes de « mettre la main » sur le refuge de Bostan. Tout est fermé sauf le refuge d’hiver que nous visitons ( pour une autre fois : lits, couvertures, mobiliers, à priori éclairage par panneaux solaires mais prévoir bougies, absence de chauffage, prévoir convecteurs ah ah…)

Bon c’est pas le tout mais on est pas venu là pour acheter le Chââlet. Le pique nique est pris en terrasse, la sortie validée par la topette d’Armagnac de Matthieu. Car pour ceux qui ne le savent pas encore, nous avons recruté un poitevin élargissant ainsi notre panel interculturel :))

Le reste de la descente ? un plaisir incommensurable qui se termine quelques centaines de mètres avant l’arrivée au parking les skis sur le sac afin de préserver nos belles planches

La Golette ce sera pour une prochaine fois et qui sais, peut-être pas dans si longtemps, avec cette neige qui nous revient

4ème photo (un autre jour !) : l’abri du col de bostan avec la Golette de l’Oule en arrière plan

Posted in Blog Rando.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *